Election Day

Publié le par Anneso

Aujourd’hui, c’est jour d’élections en Louisiane.

On élit en ce samedi des sénateurs  et surtout un nouveau gouverneur.

La médiatique Kathleen Bianco ayant décidé de ne pas se représenter, la course est lancée entre de nombreux candidats au poste.

Juste pour resituer et parce que j’ai potassé des heures pour comprendre…Le gouverneur exerce le pouvoir exécutif. Il y en a un par état et il est élu au suffrage universel direct pour 4 ans. On peut un peu l’assimiler au « président » de l’état. Il peut être élu au 1er tour s’il recueille plus de 50% des suffrages ou attendre le mois de novembre pour connaître son sort.

Une petite dizaine de candidats de tous les  partis se présentent demain. Pour avoir une idée des favoris, il suffit de se balader dans les rues de la ville. Ici, les gens affichent leur soutien à un candidat en posant dans leur jardin des affiches de toutes tailles à l’effigie de leur chouchou.

Il y a donc quatre favoris : un indépendant, deux démocrates et un républicain. Chacun a son surnom et traine sa réputation.

Le grand favori est Bobby Jindall, un louisianais d’origine indienne qui a étudie a Oxford (on lui reproche souvent d’avoir fui la Louisiane pour ses études). C’est l’ancien rival de l’actuel gouverneur.

Il est très conservateur, à des idées arrêtées sur l’avortement et la sécurité sociale…Mais…Il devrait gagner car il est « le moins pire » d’après nos amis Louisianais. Même les fervents démocrates avouent qu’ils voteront sans doute pour lui car « au moins, il est intelligent.. ». Le vote des noirs-américains, traditionnellement démocrate, pourrait l’empêcher de rafler le poste au 1er tour mais les experts pensent que l’abstention sera très forte et que la victoire est quasi-assurée.

La campagne ici implique des sommes d’argent énormes, récoltées par les partis ou provenant de la fortune personnelles des candidats. Des spots de campagnes autrement plus musclés que les nôtres ont fleuri sur les écrans depuis plusieurs mois déjà. Les candidats s’y envoient des fleurs a la manière des pubs comparatives et en diffusant des témoignages de citoyens ordinaires victimes de telle ou telle loi proposée par leur rivaux. La premiere video est financee par Jindall, la seconde est une attaque en regle de sa politique de sante, proposee par Boasso, l’un des candidats democrates. Rendez vous demain pour les resultats.

 

Publié dans la vie a Baton Rouge

Commenter cet article