Mon école : une « Magnet School »

Publié le par Stanneso

En discutant avec mes collègues du Codofil, nous avons constaté que les motivations de nos parents d’élèves à inscrire leurs enfants dans un programme de français étaient fort variées. A Bâton Rouge, ce choix des parents vient moins d’un attachement au français lui-même (lié à l’histoire familiale, à la présence de grand-parents parlant cajun ou créole par exemple) que d’un souhait d’inscrire leur enfant dans une bonne école. Pour tout vous dire, dans ma classe cette année, 2 élèves seulement ont des origines cajuns.

J’ai voulu creuser un peu et comprendre pourquoi notre école était tant demandée par les parents et pourquoi des gens en apparence sans aucun lien avec la langue française, faisaient des pieds et des mains pour inscrire leur enfant à South Boulevard.

Commençons d’abord par un aperçu des écoles de Bâton Rouge : en un mot, c’est la zone. Tout parent un peu renseigné fera tout pour éviter à son enfant d’avoir à suivre des cours dans certains collèges et lycées de la ville. Mais la carte scolaire existe aux Etats-Unis aussi. Si le lycée du quartier est une sorte d’Alcatraz, ou les élèves ne rentrent qu’après avoir passé le détecteur de métaux, et ou la police intervient 2 fois par semaine, on comprend que certains parents, dès l’entrée en maternelle de leur enfant feront tout pour la contourner.

Il y a des moyens légaux et proposés par le schoolboard de faire suivre à son enfant une scolarité plus sereine (même si comme  je vous l’expliquerais plus loin, ce n’est plus la peur de la bagarre qui guidera l’enfant mais la peur des mauvaises notes).

Ici, à Bâton Rouge, comme dans plusieurs villes des Etats-Unis, ont été créées des  « Magnet Schools », ou « Ecoles Aimant ». Ce sont des écoles qui proposent un programme spécial et recrutent donc des élèves attirés par le contenu des cours (le curriculum comme on dit ici). Il y a 6 écoles primaires, 3 collèges et 4 lycées proposant des programmes spéciaux allant du théâtre aux sciences en passant par les langues étrangères. Ce sont des écoles publiques, gratuites, qui acceptent les enfants sur application. Les parents doivent candidater, leurs enfants sont testés et s’ils passent l’épreuve, sont acceptés dans le programme pour a priori y rester jusqu'à la fin de leur scolarité. Les listes d’attente sont longues, les parents postulent dans plusieurs écoles dès les 5 ans de leur enfant. En effet, l’âge idéal pour postuler est celui de l’entrée en kindergarten, ces écoles acceptant rarement les enfants après le premier grade ou alors sur présentation d’un livret de notes en béton !

Et oui, pour pouvoir rester dans une école Magnet, les élèves doivent maintenir, toutes matières confondues, une moyenne élevée stipulée dans un contrat signé par les familles. Ceux qui ne se maintiennent pas au niveau sont invités à retourner dans l’école de leur quartier ou a se diriger vers le privé ou les couts de la scolarité peuvent être exorbitants.

En tant qu’enseignante, enseigner dans ce type d’école est un privilège : mes élèves sont très cultivés, beaucoup sont déjà lecteurs, les éventuels problèmes de discipline sont très vite résolus avec l’aide des parents qui ne veulent pas voir leur enfant exclu du programme. J’ai 23 élèves, en France je n’aurais jamais ce « confort » d’enseigner a une classe homogène avec si peu d’effectif et des parents investis. Cependant, imaginer la pression sur les épaules des petits et déjà déceler ceux de mes élèves qui ne resteront pas jusqu’au bout du programme me fait de la peine. A l’heure ou l’on parle de sélection a l’entrée en fac en France, ici cela se passe beaucoup plus tôt.

Je finirais cet article sur le point de vue d’une des mamans de l’école sur la particularité des Magnet en Louisiane.

Ici dans le sud des Etats-Unis, les Magnet Programs ont été créés dans des quartiers peu attractifs, souvent des quartiers pauvres et a majorité noire, afin d’y attirer des élèves blancs. Il y a donc en plus de la sélection classique, un système de quota qui rentre en jeu, pour maintenir un équilibre entre les populations noires et blanches des écoles. C’est ce qui est appelé ici la déségrégation. Cette maman est assez jeune mais est encore fascinée de voir les enfants noirs et blancs jouer ensemble dans la cour de recréation alors que cela était impensable quand elle-même était enfant et que cela n’arrive pas dans d’autres écoles classiques de la ville. Elle pense que pour l’instant ce mélange entre les populations ne continue pas en dehors de l’école mais que c’est de toute évidence une étape dans un processus de longue haleine. 

Je rajoute a cet article une petite video de l'interview de notre "lead teacher" sur une chaine locale, tres tot hier matin.

 

Commenter cet article

mimi a houston 03/10/2007 01:08

Le systeme est un peu le meme a Houston, sauf que les ecoles des quartiers les plus aises sont aussi magnet: ca leur permet de recuperer des sous en plus meme si elles sont souvent bien peu de places a proposer. Et il n\\\'y a que quelques ecoles qui imposent une selection en kindergarten: lorsque l\\\'enfant est acccepte, il reste jusqu\\\'au 5th grade. Ca me parait un peu plus logique...
J\\\'ai du tout apprendre du systeme quand ma fille avait a peine 5 ans car l\\\'ecole de notre quartier ne nous convenait pas. Vu de France, je peux te dire que tout ca fait halluciner la famille et les amis !

KARINE 19/09/2007 10:45

bonjour je suis arrivée par hasard sur votre site via le site de scrapbooking dont je suis une grande fan moi aussi, je vous félicite et vous remercie de nous faire partager votre expérience de le vie aux States!!!
étant une grande fan de ce pays moi même, je n\\\'ai vu que la partie ouest pour l\\\'instant mais j\\\'espère bien en voir plus!
d\\\'autre part, étant moi même en galère en tant qu\\\'enseignante de l\\\'anglais dans les écoles primaires dans le nord de la france(poste qui va bientôt disparaitre puisque dorénavant ce sont les professeurs des écoles eux-mêmes qui enseigneront la langue étrangère à leurs élèves...), j\\\'envie votre situation professionnelle qui représente un peu le rêve mais qui n\\\'est surement pas qu\\\'un rêve quand on y est!
bonne continuation
les 2 sites sont dorénavant enregistrés dans mes favoris!!!
karine.